P1100409_edited.jpg

KAÏNA MARSEILLE

Kaïna a fait promettre à sa petite-fille de fuir l’Afrique et un mariage arrangé pour aller chercher là-bas, de l’autre côté de la mer, un avenir meilleur. L’eldorado sera illusoire et cruel, et pourtant, Mamata puise en elle la force de vivre libre. Seule sur le quai du port autonome de Marseille. Mamata prend parole devant la mer, devant ses ancêtres, devant nous... Ainsi, elle accomplit sa levée de deuil et l’accueil de son enfant à naître.

CRÉATION 2020

C’est lors d’une résidence d’écriture en 2004 à Marseille avec l’association « Jeunes Errants » et le foyer de l’enfance d’Avignon, qu’est né ce texte. Nous avons rencontré - l’autrice Catherine ZAMBON et moi, Anne van Hyfte - des jeunes gens, des jeunes filles, qui ont partagé avec nous leurs récits. De plusieurs histoires, Catherine en a fait une, et la capitale du pays dont elle parle a pour nom la capitale UN. Parce qu’il s’agit de tous les pays dont on fuit. Je mets en scène Kaïna Marseille en Mars 2004. Je pense alors qu’il y a urgence, à dire et à entendre...

15 ans plus tard, lors d’un atelier d’écriture, je rencontre A. une jeune fille de 16 ans, à peine plus âgée que Mamata l’héroïne de Kaïna Marseille. Je l’héberge, elle et sa petite fille à venir. Elles font partie aujourd’hui de ma famille. Ce spectacle leur est dédié. Grace à ma rencontre avec Vanessa Amaral et face à l’urgence de dire encore plus, ce projet théâtral revoit le jour en 2020.

DISTRIBUTION

Conception & mise en scène

Anne Morel van Hyfte

Interprétation
Vanessa Amaral

Lumière
Edith Gambier

Création sonore

Romain Berce

vlcsnap-2019-05-17-12h45m50s157 - copie.png
P1100406.JPG
vlcsnap-2019-05-17-12h45m50s157%252520-%252520copie_edited_edited_edited.png
Capture d’écran 2019-06-06 à 14.33.36.jpg
2Aude Esther Bourcy.jpg